Après une édition pilote en 2018, le Marché des Arts vivants et des Musiques du Monde (MAM) se jouera grandeur nature pour cette deuxième édition en mettant les petits plats dans les grands et en proposant à son public une programmation multidisciplinaire axée sur la thématique festive des percussions.

Les festivaliers découvriront ainsi les sonorités du corps et de certains instruments inédits par le biais d’initiations spécifiques : les percussions corporelles, la danse Gwoka et les ateliers « Maré tèt », etc. Quant à eux, les professionnels débattront avec les passionnés ou interagiront avec les curieux : durant quatre jours, tous seront invités à effectuer un tour du monde virevoltant avec pour escales notamment l’Afrique, la Réunion, l’Inde, la Guadeloupe, l’Argentine ou encore la Guinée…

Une invitation au voyage

De la culture

Des rencontres

Le « Village des Cultures du Monde », qui regroupera l’ensemble de la diversité des associations du secteur de Mulhouse, proposera aux visiteurs un voyage autour de la gastronomie, la culture et l’artisanat des communautés des quatre coins du globe. Les acteurs du MAM feront prendre leurs tickets de vol à l’ensemble des festivaliers et mettront à leur disposition leur savoir-faire dans la découverte de cultures, de sensations nouvelles et la valorisation d’un patrimoine mondial.

Le MAM, c’est aussi l’occasion unique de rencontrer des artistes de renommée internationale et encensés par la presse spécialisée : Bonga, le groupe Lindigo, Susheela Raman, Javier Adaro, Céline Languedoc ou encore Mamadou Barry et Kel Assouf. Erik Aliana, Directeur artistique du festival, sélectionnera quant à lui de jeunes chanteurs et musiciens à qui il offrira la possibilité d’intégrer une résidence artistique. Cette résidence, située en Alsace, favorisera les rencontres culturelles et musicales, dans un cadre ludique et pédagogique, et donnera l’occasion aux principaux intéressés de se produire le temps du show sur la scène du festival.

Le point d’orgue résultera bien évidemment dans les déambulations de rues auxquelles s’ajoutera le spectacle de clôture pyrotechnique. Au-delà d’un simple festival, le MAM sera un espace pour petits et grands, artistes aguerris ou simples apprentis. Le festival a vocation à créer du lien entre les Hommes et à favoriser les échanges autour d’un plat guadeloupéen, un rythme de Salsa ou un concours de limbo. Tout cela et bien plus encore, c’est au Marché des Arts vivants et des Musiques du Monde que ça se passe !